Loisirs

36 Heures, 3 avions et beaucoup d’émotions

Bon, ça fait bientôt 3 semaines que je suis ici et les enfants sont retournés à l’école donc je me devais de prendre un peu de temps pour vous afin de vous raconter mon périple jusqu’ici, mes toutes premières semaines avec la famille ça sera pour l’article suivant car il y a beaucoup trop à dire.

Honnêtement je ne suis pas certaine de pouvoir dire que j’ai un bon souvenir du voyage. 36h c’est mille fois trop long, on perd 12h de notre vie en décalage horaire sans parler de la fatigue après. Enfin bref, commençons par le commencement.16114992_10210576619565518_8704809327427696805_n.jpg

Le jeudi 19 janvier 2017, c’est avec pas mal d’appréhension que ma mère, ma grand-mère et moi même avons pris la direction de l’aéroport Charles De Gaulle depuis ma ville natale, Rouen. Il faisait un froid de dingue et avec seulement 4h de sommeil je vous raconte pas l’air aimable que je devais avoir.16002822_10210576618605494_118600974516079820_n.jpg

Au comptoir d’Emirates, une très gentille dame m’informe que j’ai 15kg d’excédent de poids, quelqu’un m’a déjà vu voyager léger honnêtement ? Alors pour un an imaginez le bordel : j’avais 45kg de bagages et une valise cabine de 12kg. A ce moment, la gentille dame me dit que le kilo supplémentaire est à 64€ et qu’il n’y a pas de kilo supplémentaire (pas plus de 7kg en gros) en bagage cabine. Autant vous dire que je me suis carrément effondrée ! Trop de stress, trop de trucs à payer, trop trop trop ! Ce qu’il faut savoir c’est que 2 jours avant le départ, à partir du moment où on peut faire l’enregistrement en ligne, Emirates propose à ses client d’aller en classe supérieur pour un supplément tarifaire défiant toute concurrence. Seulement je me suis dit « mais non Anne-Cécile, tu vas pas payer 500€ pour aller en business, tu n’en as pas besoin, tu peux être une princesse même en éco » et ba si j’avais su ! On est donc allée faire envoyer ma deuxième valise par transporteur (Bagage du monde à une antenne en pleine dans l’aéroport) et ceci nous ait gentiment revenu le prix que j’aurai payé pour être en business avec tous les avantages dont 45 kg de bagages et 14 kg de cabines. Plus dégoutée ? Impossible ! Après ces quelques premiers déboires, direction la porte d’embarquement et le truc le plus proche et rapide pour manger (heureusement qu’on était bien en avance parce que cette maudite histoire nous a pris 2h). Donc déjeuner rapide et là je me dis « bon ba allons vers les portes ! » nouvelle erreur de débutante de ma part ! Pour aller vers l’embarquement je devais descendre des escalators et c’était avant ceux là que je devais dire au revoir à ma famille. Ce fut donc au détour d’un couloir que le moment que je redoutai le plus est arrivé : j’ai serré ma mère et ma grand-mère dans mes bras pour la dernière fois. Raaah rien que d’y penser j’ai envie de pleurer, c’était atroce ! De base moi je suis une pleureuse mais pas ma mère ni ma grand-mère alors les voir pleurer aussi ça me semblait insoutenable.15978051_10210576623685621_1800853417135063472_n.jpg

Et puis je les ai descendu ces putains d’escalators et je me suis retrouvée toute seule allant à l’autre bout du monde. Je faisais pas la fière mais alors pas du tout mais les formidables messages et appels que j’ai reçu pendant que je passai la sécurité m’ont aidé à surmonter tout ça. Et hop j’étais dans le plus gros avion du monde à coté d’un charmant couple qui m’ont beaucoup rassuré à propos de mes escales et c’était parti pour mes 6 premières heures de vol jusqu’à Dubai.IMG_6313.jpg

Dubai est un endroit vraiment à part. En pleine nuit, l’aéroport est illuminé plus qu’en plein jour et les gens sont soit ultra souriant et accueillant soit ne vous regarde carrément pas quand vous leur parlez, femme et homme confondus. J’y avais une escale de 10 heures donc Emirates m’avait réservé une chambre d’hôtel, idée tellement charmante ! Seulement quand vous arrivez à minuit cinquante, que le contrôle des passeports mets 1h30 et que vous mettez 15min à traverser l’aéroport vous vous dites que vos heures de sommeil vont pas être des plus longues. L’hôtel était à 10min de l’aéroport dans une zone sans aucune vu sur quoi que ce soit, pour le Dubai de rêve donc on repassera. Mais la chambre était confortable et la salle de douche ultra propre, vu mon état de fatigue je n’en demandais pas plus. La surprise du chef arrivée à la réception a été d’apprendre que le petit déjeuner était à 5h, et le départ 6h30 pour un vol à 10h. Résultat, après ma douche il ne me restait que 2h30 de libre. 100US$ La visite de Dubai autant vous dire que c’était pas envisageable donc j’ai tenté la micro sieste avec le masque coréen au miel que Lola m’a offert pour mon anniversaire. Ma peau a eu l’air bien plus reposé que je ne l’étais moi-même, comme quoi parfois ça n’a rien à voir^^IMG_6320.jpg

Le duty free de Dubai c’est un peu comme un grand centre commercial avec la possibilité d’acheter tout et n’importe quoi, même du caviar, sauf du porc. Je l’ai traversé tel un zombie et n’ai même pas regardé le maquillage. Exploit ou pas that is the question !

IMG_6319.jpg

Jusque là vous me direz que à part la fatigue, tout va très bien : oui mais c’est après que ça se complique. Une fois montée dans mon deuxième avion, celui de 16h qui m’emmenait directement à Auckland, je me suis souvenue que la totalité de mes médicaments était dans la valise qui était partie avec le transporteur mais que les ordonnances étaient restées avec moi. Et là c’est le drame ! Impossible de savoir comment remplir mon papier pour la douane et j’ai carrément commencée à psychoter comme quoi ils allaient tout me retirer etc. 16h comme ça avec pour seul répit des films ou des micro siestes : L’horreur absolue ! Je me suis détester à vouloir me foutre des baffes ou me jeter de l’avion (ce qui aurait écourter le vol et ça n’aurait pas été plus mal car 16h pour un vol c’est beaucoup beaucoup trop long). Résultat, je suis arrivée à la douane en panique (a cause des médocs mais aussi parce j’avais peu de temps avant mon prochaine vol) et j’ai expliqué la situation au douanier et il a été absolument adorable et rassurant. J’avais comme changé de monde. Et c’est clairement ça ! Dès que je suis arrivée ici j’étais au pays des bisounours «  Oh you’re french ! Bonjour ! of course i will help you !» et ça jusqu’à ce que je sois dans mon dernier avion (2h de vol dans un minuscule coucou) et que je rencontre enfin la famille qui m’accueille maintenant depuis bientôt 3 semaines. Oui car je suis partie un jeudi mais je suis arrivée le samedi suivant ! Si ça c’est pas un exploit ! Moi la fille qui doit tout avoir sous contrôle j’ai réussi à traverser le monde sans savoir vraiment ce qui m’attendait.IMG_6323.jpg

Et pour prouver que le ridicule ne tue pas: voici ma tête à mon arrivée à Auckland! Une vraie catastrophe mais on se remets de tout 😉

IMG_6321.jpg

Pleins de bisous à vous mes petits poissons! Je vous raconte ma rencontre avec la famille et mes 3 premières semaines permis eux dans le prochain article qui cette fois suivra très vite c’est promis juré!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s